Actualités.

pcr31 radioprotection
Cycle de certification OCR et d'obtention des certificats PCR terminé
27/01/2021

Pour continuer à être conseiller en radioprotection pour des tiers (PCR externe donc), passé le 1er Juillet 2021 (date susceptible d'être modifiée), il faut :

1. Etre certifié PCR générateurs X et sources scellées domaine médical me concernant
2. Etre certifié PCR sources non scellées domaine médical me concernant
3. Etre certifié PCR renforcée
4. Que la société dont on dépend soit certifié Organisme Compétent en Radioprotection

Et j'ai donc le plaisir de vous annoncer que toutes les conditions requises sont satisfaites ! Je vais donc sans doute vous accompagner encore quelques années dans le respect du périmètre de la certification de mon entreprise PCR31-OCR31.

Le tout en toute transparence :
- Pas d'augmentation tarifaire
- Nouveaux contrats car vous devez avoir contractualisé avec un Organisme Compétent en Radioprotection

pcr31 radioprotection
PCR31-OCR31 est certifié Organisme Compétent en Radioprotection
23/11/2020

PCR31 est certifié Organisme Compétent en Radioprotection.

En quoi est-ce important ? C'est indispensable pour exercer passé le 01/07/2021.

Et sinon, en quoi est-ce réellement important ? Je suis dans les toutes premières à être certifiée. On s'en moque un peu vu que le tout est d'y arriver mais en fait non. C'est important déjà pour moi car j'aime me dépasser. Et c'est aussi très important car cela montre que cette certification sanctionnant la qualité d'un service rendu est plus qu'accessible à des aspirants Organismes Compétents en Radioprotection à taille humaine. Si je suis dans les premières, c'est qu il ne m'a pas fallu des mois pour m'y préparer et que donc ma société unipersonnelle répondait déjà à beaucoup de critères. Il paraît logique qu'une société proche de ses clients géographiquement, limitant le nombre de structures suivies et pouvant proposer de ce fait un service à haute valeur ajoutée y parvienne. J'espère donc que ma réussite sera motivante pour mes confrères. Foncez !

pcr31 radioprotection
Veille réglementaire : arrêté du 23 Octobre 2020 / Vérifications initiales et périodiques
10/11/2020

Cet article s'intéresse uniquement aux appareils émettant des rayons X et destinés à l'art dentaire (panoramique, CBCT et rétroalvéoalire), vétérinaire (table fixe) et médical (table) et pour lesquels PCR31 intervient.

Un arrêté important modifiant la périodicité des contrôles, dorénavant appelés vérification, est paru le 23 Octobre avec application dès le 24 Octobre.

En pratique :

1. Les vérifications périodiques de votre matériel par votre Conseillère en Radioprotection (écart maximal annuel) demeurent.

2. Les lieux de travail doivent faire l'objet de vérifications trimestrielles. Aussi, les dosimètres d'ambiance seront-ils conservés.

3. Concernant les contrôles externes réalisés par les organismes agréés appelés à devenir des organismes accrédités avant le 01/07/2021 (selon votre situation APAVE, VERITAS, DEKRA, SOCOTEC ... liste non exhaustives), ils disparaîtront au 01/07/2021. Tout équipement à son installation doit en revanche faire l'objet d'une vérification initiale.

En résumé, si vous installez un nouvel appareil, vous devez faire procéder à une vérification initiale par un organisme agréé (accrédité à compter du 01/07/2021). Tout appareil jamais contrôlé par un organisme agréé devra faire aussi l'objet d'une vérification initiale.

D'ici le 01/07/2021, l'ancien arrêté (2010) s'applique et donc vous devez respecter les périodicités triennales (vétérinaire/médical/dentaire mobile) ou quinquennales (dentaires fixes) pour les contrôles des organismes agréés. Ces vérifications vaudront vérifications initiales.

Pas de contrôle périodique externe par un organisme agréé ou accrédité passé le 01/07/2021 (uniquement vérification initiale) pour les installations à jour de leurs contrôles au 01/07/2021.

Les contrôles qualité ne sont pas modifiés.

N'hésitez pas à me consulter si vous avez un doute quant à votre situation.

Hélène Tournier

pcr31 radioprotection
Certification OCR en cours
07/10/2020

Toutes les Conseillers en Radioprotection (dits aussi PCR) externes doivent absolument obtenir la certification de leur société en tant qu'Organisme Compétent en Radioprotection (OCR) d'ici le 01/07/2021 (arrêté du 18 Décembre 2019). Sans quoi, il sera interdit de poursuivre.
Le processus est long et coûteux en temps (et pas que).
Pour votre Conseillère favorite, cela se traduit par :
- Deux formations en plus : certification PCR sources non scellées (déjà réalisée) et formation renforcée (à venir. Il est vrai que j'aurais pu la passer mais je préfère privilégier le bassin toulousain et attend donc la fin de l'année).
- Et donc la fameuse certification OCR c'est-à-dire une certification servant à "attester de la capacité de l’organisme compétent en radioprotection à exercer les missions de conseiller en radioprotection."
Au programme, différentes étapes :
- Etape 0 : recevabilité
- Etape 1 : audit initial par l'organisme certificateur
- Etapes 2 : audit de surveillance de A+1 à A+4. Au moins sur la première année est prévue un audit terrain.
Et on recommence.
Plusieurs bonnes nouvelles :
1) PCR31 va bien entendu demander sa certification et continuera ses activités après le 01/07/2021
2) Nos tarifs ne changeront pas ! (vous vous en doutez, qui dit audit annuel, dit forcément certification à régler chaque année. Il en va de même pour les formations en plus)
3) Et tadam !!!!! L'étape 0 a été passée dès le 16 Septembre. L'étape 1 est programmée pour dans 1 mois. De quoi bien occuper votre conseillère en radioprotection en plus bien entendu de votre prise en charge qui demeurera au top niveau.

pcr31 radioprotection
Collaborateur libéral : quelles obligations ?
18/07/2020

Petit point réglementaire en cette période estivale où vous allez confier vos installations à des remplaçants. Les dispositions ci-après concernent également les collaborations au cours de l'année.

Réglementairement :

1) Il est évident que vous leur devez la sécurité. En effet, vous êtes responsable de l'installation radiologique avec laquelle ils vont travailler. N'oubliez pas que vos collaborateurs peuvent être exposés aux rayonnements ionisants. Aussi, vous devez être à jour dans vos contrôles (et c'est le cas pour la majorité d'entre-vous).Avoir un dosimètre d'ambiance est aussi une bonne pratique car permet d'évaluer le risque durant leur présence.

2) Les dosimètres personnels sont de la responsabilité de l'employeur. L'usage le plus répandu est la fourniture des dosimètres par le praticien accueillant. Ce dernier permet de s'assurer du respect des limites d'exposition du travailleur.Ceci étant, le collaborateur remplaçant ou permanent en tant que libéral est son propre employeur. Aussi réglementairement, la fourniture de son propre dosimètre est de son ressort.
En revanche, dans le cas des collaborateurs salariés, vous leur devez fourniture du dosimètre et formation radioprotection travailleur. La formation est incluse dans la prestation annuelle que vous avez souscrite auprès de PCR31.

3) Vous devez, du fait de l'exposition aux rayonnements ionisants, lui faire signer un plan de prévention rappelant les risques et moyens de protection. Pour rappel un plan de prévention devrait prendre en compte tous les risques.

4) Si on considère un collaborateur comme exposé, il doit être formé à sa propre radioprotection. A noter que pour être considéré comme exposé, il faut que SA PCR ait établi une étude de risque. En effet, dans un monde réglementaire idéal, chaque employeur dispose de sa propre PCR et le collaborateur libéral étant son propre employeur, il devrait avoir sa propre PCR. Il va de soit que pour les collaborations longues, j'assume ce rôle avec plaisir. Pour les collaborations estivales, si une formation était nécessaire, vous pouvez me joindre au 06 25 42 08 19.

5) Enfin, les décrets de 2018 indiquent que vous devez vous assurer des qualifications de vos collaborateurs. Aussi, veillez à ce qu'ils disposent d"une formation radioprotection patient à jour (validité 10 ans) et le cas échéant d'une formation CBCT.
A votre disposition pour toute information complémentaire.

Bon été

Photo de Charles Deluvio sur Unsplash

pcr31 radioprotection
Comment bien choisir sa PCR ?
25/05/2020

16 ans auprès des professionnels de santé, 16 ans à défendre une certaine qualité de service. Dès que j'ai commencé ma vie professionnelle de radioprotectionniste, j'ai tenu à conserver ma ligne de conduite : présence réelle auprès de mes clients, ne jamais accepter une mission si je ne peux la mener à bien pleinement, suivi et conseils personnalisés en fonction des strutures, veille réglementaire, cohérence dans mes actions, etc ...

Recruter une Personne Compétente en Radioprotection n'est pas un acte anodin. La radioprotection, ce n'est pas que le contrôle annuel et la Personne Compétente en Radioprotection (PCR) ne fait pas que passer rapidement pour mieux encaisser son chèque comme on l'entend ou le lit encore malheureusement sur les réseaux sociaux. Si vous avez ce sentiment-là, il est temps de vous poser des questions.

La PCR est avant tout un préventeur dont les actions ne se limitent pas au contrôle et dont l''ensemble des actions doit former un tout cohérent visant à limiter l'exposition des personnes. En tant qu'employeur, vous devez la sécurité à vos employés et à vous même. En tant qu'utilisateur de générateurs à rayons X, la prévention est essentielle y compris pour les patients. Vous devez veiller à bien vous entourer et non à utiliser votre PCR comme un pis-aller.

En partenatiat avec BOOST-LIB, PCR31 vous propose une courte vidéo sur la question du choix de la PCR : https://formations.boostlib.com/.
Vidéos disponibles sur YOUTUBE : https://www.youtube.com/watch?v=sIIYIPDPrjA&feature=youtu.be.

Image par Fathromi Ramdlon de Pixabay

pcr31 radioprotection
Mesures transitoires durant l'état d'urgence et reprise des contrôles
07/04/2020

L'ordonnance  2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d’urgence sanitaire et à l’adaptation des procédures pendant cette même période concerne pour partie la radioprotection. Il en ressort que :

CONTROLES PERIODIQUES INTERNES ET EXTERNES
Les contrôles périodiques annuels par votre Personne Compétentes en Radioprotection et les contrôles quinquennaux des organismes agréés prévus entre le 12 Mars et le 24 Juin (date de fin de l'état d'urgence augmenté d'un mois) sont reportables jusqu'au 24 Août. 
Attention cette disposition ne s'applique que pour les contrôles périodiques et non pour les vérifications initiales (organisme agréé) ou contrôles de mise en service (PCR) de nouveaux équipement ou de cabinets/entreprises installés dernièrement.
Vous êtes invités par la direction générale du travail à prendre rendez-vous auprès de vos prestataires afin de garantir les délais.
 
FORMATIONS RADIOPROTECTION TRAVAILLEURS
 Report possible des formations radioprotection travailleurs triennales prévues entre le 12 Mars et le 24 Juin (date de fin de l'état d'urgence augmenté d'un mois) jusqu'au 24 Août. Attention cette disposition ne s'applique que pour les renouvellements et non pour les formations avant prise de poste. 

Attention cela ne concerne pas les formations radioprotection patient.


DOSIMETRIE
Les dosimètres peuvent être portés un trimestre de plus (ou quasi pour l'échéance du 1er Juin).
Vos laboratoires ont du vous demander de conserver vos dosimètres. Vous devez donc attendre la fin de la période de port suivante soit le 01/07 pour les renouvellements prévus au 01/04, le 01/08 pour les renouvellements prévus au 01/05 et le 24/08 pour les renouvellements prévus au 01/06.

Rien ne nous avait préparé à cela. La rupture d'activité a été brusque pour tout le monde et nous nous interrogeons tous sur la date et la modalité de la reprise de notre activité professionnelle. Je vous invite si vous le souhaitez à me contacter pour préréserver vos contrôles en sortie de confinement, période peut-être plus propice pour certains dans la mesure où l'activité ne rebattra pas encore son plein. Bien entendu, pour les contrats se renouvelant en Avril et Mai, je suis à votre écoute concernant les modalités de paiement (report, prélèvement automatique ...).

Prenez soin de vous.

Image par Alterio Felines de Pixabay

pcr31 radioprotection
Confinement et formation radioprotection
30/03/2020

Petit point sur les formations radioprotection obligatoires pour les professionnels de l'art dentaire et ce qu'il est possible de réaliser durant le confinement.

Formation radioprotection patient : ces dernières peuvent être réalisées totalement sous la forme d'une formation à distance (e-learning).
Au moins un des contributeurs à la formation doit être chirurgien-dentiste.
Pour rappel, l'utilisation de la radiologie étant strictement réservée aux chirurgiens-dentistes, vos assistantes n'ont pas à suivre cette formation.
(références réglementaires : Décision n° CODEP-DIS-2018-056514 du 5 décembre 2018 du Président de l’Autorité de sûreté nucléaire / Article R 1333-68 du Décret no 2018-434 du 4 juin 2018 / Décret n° 2016-1646 du 1er décembre 2016 relatif aux modalités d'exercice de la profession d'assistant dentaire).

Formation CBCT (3D/ Cone Beam) : les formations totales en e-learning sont strictement interdites depuis le 05 Décembre 2019. Une partie en présentiel est obligatoire.
(références réglementaires : Décision n° CODEP-DIS-2018-056514 du 5 décembre 2018 du Président de l’Autorité de sûreté nucléaire / Décision n° 2019-DC-0669 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 11 juin 2019)

Formation radioprotection travailleur : obligatoire tous les 3 ans pour tout travailleur considéré comme exposé (salarié ou libéral), elle est incluse dans vos contrat et dure 45 minutes en présentiel.
Privilégiant l'humain et n'étant pas favorable à la lecture simple de présentation via Internet ne permettant pas de répondre aux questions de vos assistantes ou de prendre la mesure de leur état d'esprit individuel (crainte par rapport à des grossesses, fausses croyances ... pour ce qui est des faits le plus souvent rencontrés), je ne pense pas ouvrir de session par Internet. Pour autant leur réalisation à distance est autorisée.

(Photo by JESHOOTS.COM on Unsplash)

pcr31 radioprotection
Radioprotection et Médecine du Travail
04/02/2020

Aujourd'hui PCR31 rencontrait des médecins du travail afin d'aborder la question de la règlementation et des relations Médecins du Travail/Personne Compétente en Radioprotection/Employeur/Correspondant SISERI.

L'occasion aussi de voir comment fonctionne SISERI et les actions à mettre en oeuvre afin de pouvoir accéder aux résultats dosimétriques.

Une rencontre très enrichissante et une après-midi gagnante pour tous par le dialogue favorisé entre deux acteurs (Médecin du Travail et Conseiller en Radioprotection), acteurs majeurs de la prévention mais qui se rencontrent rarement.

pcr31 radioprotection
Meilleurs voeux 2020
06/01/2020

Bonjour à toutes et tous,

Je vous présente mes meilleurs vœux pour une année 2020 qui je l'espère sera riche pour chacun en petits bonheurs et opportunités positives.

Que cette année soit celle de votre réussite personnelle et professionnelle telle que vous l'entendez mais que chacun mette de l'humanité dans ce qu'il réalise quel que soit le domaine.

Pour PCR31, cette année sera très riche avec les nouvelles certifications à aborder. Nous avons déjà commencé à nous atteler à la tâche avec l'obtention du certificat PCR domaine médical sources non scellées. Il nous reste encore deux formations obligatoires (domaine industriel sources non scellées et renforcée) avant de pouvoir prétendre à la certification "Organisme Compétent en Radioprotection". De nouveaux challenges qui viendront confirmer et renforcer la qualité du service que nous vous proposons.

Hélène TOURNIER

pcr31 radioprotection
Organisme Compétent en Radioprotection
22/12/2019

Enfin nous allons y voir plus clair quant au devenir des PCR externes !

L'arrêté relatif à la certification des Organismes Compétents en Radioprotection, à la formation et aux conditions d'exercice des Conseillers en Radioprotection externes a été publié le 18 Décembre : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do….

D'ici le 1er juillet 2021, l'ensemble des PCR externes devront avoir suivi une formation renforcée et les sociétés devront avoir suivi le processus de certification des Organismes Compétents en Radioprotection.

PCR 31 suivra bien entendu le processus permettant de devenir Organisme Compétent en Radioprotection sans aucun changement pour ses clients. A la lecture de l'arrêté, nos procédures répondent déjà pour une large part aux critères demandés.

Nous rappelons par ailleurs que cette certification est une garantie de qualité.

Jusqu'au 1er Juillet 2021 l'arrêté régissant l'activité des PCR externes demeurent en vigueur.

pcr31 radioprotection
Renouvellement des certificats
16/10/2019

Nous sommes heureux de vous apprendre que Mme Hélène TOURNIER vient d'être certifiée pour les domaines Médical et Industrie (générateurs X, sources scellées et accélérateurs de particules). Nous sommes donc habilités, dans le cadre de la législation en vigueur, à proposer jusqu'au 30 Juin 2025 le service de Personne Compétente en Radioprotection externe, sur Toulouse et région, aux :
- Chirurgiens dentistes
- Assistantes dentaires libérales
- Vétérinaires
- Détenteurs de générateurs X dans le domaine médical
- Sociétés dont les travailleurs sont exposées dans le domaine médical
- Sociétés industrielles : agro alimentaire, bijouterie, textile ...
- Sociétés détentrices de contrôleurs de bagage
- ...

Prochainement, les changements réglementaires attendus, ouvriront sans doute d'autres possibilités quant à nos services qui s'étendront à d'autres domaines.

N'hésitez pas à nous contacter au 06 25 42 08 19.

pcr31 radioprotection
FOCUS sur un incident en cabinet dentaire
20/06/2019

« Les doses en cabinet dentaire sont faibles », « il n’y a pas de risque », « pffffff ! tu as mis tout ça en place pour la radioprotection toi ? » … Vous avez sans doute déjà entendu ses phrases.

Oui les doses efficaces sont faibles (mais pas les doses extrémités …), oui les dosimètres sont généralement négatifs comme ceux de la plupart des travailleurs mais il s’agit là de la conséquence de vos pratiques vertueuses et non à l’absence de risque.

Et oui, un dosimètre peut afficher de la dose, voire beaucoup de dose…

En Septembre 2018, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire nous a interpellés pour une dose de 20 mSv enregistrée en trois mois par un chirurgien-dentiste ….

Dans cette situation, il convient systématiquement de déclarer l’incident à l’Autorité de Sûreté Nucléaire et d’en rechercher les causes afin d’y remédier très rapidement. Les actions mises en œuvre par la suite doivent aussi être communiquées à l’Autorité de Sûreté Nucléaire.

Dans le cas qui nous occupe, par chance, votre confrère venait de bénéficier du contrôle annuel de ses installations ; contrôle ayant conclu à l’absence de risque. Néanmoins, Hélène TOURNIER a contrôlé une seconde fois l’installation le lendemain de la réception de l’information préoccupante. A ce jour, l’installation radiologique étant hors de cause, la cause de cet incident demeure indéterminée.

Néanmoins, cet incident prouve que des expositions élevées demeurent possibles dans le domaine dentaire, qu’il est indispensable de contrôler régulièrement ses installations (et de positionner judicieusement les dosimètres d’ambiance afin de disposer d’informations entre les contrôles annuels) et d’être accompagné de professionnels du risque radiologique réactifs.

pcr31 radioprotection
Le risque Radon
18/06/2019

L’exposition au RADON est un enjeu de santé publique : le RADON est le second facteur des cancers bronchiques derrière le tabac.

Outre les obligations touchant les établissements accueillant du public et les bailleurs, l’employeur devra estimer l’exposition de ses travailleurs au seul RADON (exposition à reporter dans l’étude de risque) et déterminer la présence ou absence de zone RADON. 

Actuellement dans l’attente d’un texte réglementaire devant éclairer ces obligations, nous intégrerons ce risque à la gestion de la radioprotection dans vos cabinets et entreprises.

pcr31 radioprotection
C’est l’été : comment gérer la radioprotection des remplaçants ?
14/06/2019

Le remplaçant ou le collaborateur libéral est considéré comme entreprise extérieure intervenant dans vos locaux. Votre remplaçant ou collaborateur libéral est son propre employeur.

La fourniture des dosimètres personnels relèvent de la responsabilité du remplaçant/collaborateur libéral sauf accord avec l’entreprise accueillante. Nous vous rappelons que les dosimètres étant rattachés aux numéros de sécurité sociale, ils ne peuvent être « prêtés ».

De même, en tant que travailleur libéral, dans un monde réglementaire poussé, le collaborateur/remplaçant libéral devrait avoir une PCR.

Enfin, vous devez aussi signer un plan de prévention rappelant les risques et moyens de prévention à mettre en œuvre.

PCR31 vous fournit un plan de prévention concernant le risque radiologique et propose de mettre ses services gracieusement à disposition de vos collaborateurs le temps de leur présence dans votre cabinet dentaire. N’hésitez pas à nous contacter.

pcr31 radioprotection
Devenir de la PCR externe et Organisme Compétent en Radioprotection :
11/06/2019

Un décret du 4 juin 2018 (2018-437) modifie considérablement les conditions de l’organisation en radioprotection ainsi que les terminologies associées. Depuis on entend de nombreuses rumeurs … Pour ce qui est des entreprises (cabinets dentaires, vétérinaires, certaines industries …) faisant appel à des Personnes Compétentes en Radioprotection (PCR) externes, on peut résumer les changements de la manière qui suit :

1) Le chef d’établissement doit désigner un Conseiller en Radioprotection
2) Ce Conseiller en Radioprotection est soit une Personne Compétente en Radioprotection interne à l’établissement, soit un Organisme Compétent en Radioprotection.
3) Les Organismes Compétents en Radioprotection devront être certifiés par un organisme certificateur accrédité

Le décret est entré en vigueur au 1er Juillet 2018. Toutefois, jusqu’au 1er Juillet 2021, les missions de Conseiller en Radioprotection peuvent être confiés à la Personne Compétente en Radioprotection.

En résumé, la Personne Compétente en Radioprotection (PCR) externe devra, pour continuer à assumer ses missions, dépendre d’un Organisme Compétent en Radioprotection.

A aujourd’hui, personne ne peut prétendre être un Organisme Compétent en Radioprotection, l’arrêté actant du contenu de la certification n’étant pas paru.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.